RSS

« Ce sont des fascistes » Le leader de la gauche allemande dénonce le soutien de Merkel à un gouvernement illégitime

15 Mar

1
14 mars

la chancelière allemande Angela Merkel and Gregor Gysi (à droite), député leader du groupe de gauche « Die Linke » (AFP Photo)

La reconnaissance d’indépendance du Kosovo crée un précédent qui offre aux Criméens, aussi bien qu’aux Basques et aux Catalans, un droit à autodétermination, a dit le leader d’opposition allemand , en portant de violents coups de poing contre le soutien d’Angela Merkel à des sanctions contre la Russie.

Gregor Gysi, un responsable parlementaire du plus grand parti d’opposition de la Chambre basse d’Allemagne – le Parti de Gauche – s’est prononcé jeudi contre le soutien inconditionnel du Chancelier allemand au gouvernement ukrainien issu d’un coup d’État .

« Ils ont formé un nouveau gouvernement….. Immédiatement reconnu par président Obama par le gouvernement de l’Union européenne et le gouvernement allemand aussi. Mlle Merkel! Le Vice – Premier ministre, le ministre de la Défense Nationale, le ministre de l’Agriculture, le ministre de l’Environnement, le Procureur Général.. sont des fascistes! » a-t-il expliqué.

Gysi était furieux que l’Allemagne nn’ait rien fait face à la menace d’une extrême droite en Ukraine.

« Avec des fascistes en Ukraine nous ne faisons rien. Le parti Svoboda a des contacts étroits avec NPD et d’autres partis Nazis en Europe.. Le leader de ce parti, Oleg Tyagnibok, se l’a rappelé explicitement. »

Le leader de la gauche a continué à lire une citation de Tyagnibok, où il a publiquement recommandé vivement au peuple ukrainien « de prendre les armes , de se battre avec les porcs russes, les allemands, les porcs des Juifs et d’autres. »

« Et avec ces gens de Svoboda nous continuons à discuter! Je trouve qu’il y a là un scandale! » à dit Gysi à ses pairs politiciens .

Gysi a dit que l’OTAN a ouvert la Boîte de Pandora en reconnaissant l’indépendance unilatéralement proclamée du Kosovo et que la sécession de la Crimée par rapport à l’Ukraine applique le même modèle de droit international.

« Avec le Kosovo, ils ont ouvert la boîte de Pandore. Ce qui a été accepté pour le Kosovo, vous devriez aussi l’accepter pour d’autres. Je vous l’ai dit mais vous ne m’avez pas écouté. La victoire de la Guerre froide a éclipsé tout pour vous, vous avez oublié tout le reste, » a dit Gysi.

« Les Basques demandent pourquoi ils ne peuvent pas faire leur choix, s’ils veulent rester dans l’Espagne ou non ? Cataloniens demandent, pourquoi ne ils ne peuvent pas décider s’ils veulent appartenir à l’Espagne ou non. Bien sûr les gens vivant en Crimée demandent à la même chose. »

« Je pense que la Crimée rompant avec l’Ukraine suit l’exemple du Kosovo. Je savais que Poutine utiliserait cet argument et il a fait, » a dit le politicien. « Il doit être trouvé, un statut pour la Crimée, qui sera acceptable pour l’Ukraine, la Russie et pour nous. »

Gysi a aussi fait des remarques sur l’expansion de l’OTAN à l’est et a invité le gouvernement allemand et l’Ouest à reconnaître « les intérêts de sécurité légitimes de la Russie. »

« Quand nous avons rétabli l’unité de l’Allemagne, les EU, l’Allemagne et d’autres ministres des Affaires Étrangères ont proclamé il n’y aura aucune expansion de L’OTAN à l’est. Mais cette promesse a été rompue. Il y a eu une expansion de l’OTAN dans la direction de la Russie, » a dit Gregor Gysi dans une adresse explosive adressée à Merkel.

« La Sécurité en Europe, ne peut exister ni sans, ni contre la Russie, mais avec la Russie. Quand la crise est à l’ordre du jour, l’avantage pourrait être que ce droit international soit finalement respecté de nouveau de tous les côtés, » a conclu Gysi .

Directement avant la proclamation de Gysi à la chancelière, Angela Merkel s’est adressé aux députés allemands,en exprimant son soutien à l’imposition de sanctions et d’avertissement à la Russie qu’elle risque « des conséquences politiques et économiques massives » si elle reste sur sa position sur l’Ukraine.

Plus tard dans la journée, le Secrétaire D’État américain John Kerry a répercuté la déclaration de Merkel, en disant ce lundi sera le jour où l’Europe prendra « une série très sérieuse de mesures » si la Russie refuse d’entrer  » dans des négociations avec des résultats substantiels. »

La Russie a dit à plusieurs reprises qu’il considère les actions des autorités Criméennes raisonnables et qu’elle respectera les résultats du réferendum.

Russia has repeatedly said it considers the actions of Crimean authorities reasonable and legal, and will respect the results of the referendum.
http://rt.com/news/merkel-ukraine-answer-sanctions-658/

Publicité
 
1 commentaire

Publié par le mars 15, 2014 dans Uncategorized

 

Une réponse à “« Ce sont des fascistes » Le leader de la gauche allemande dénonce le soutien de Merkel à un gouvernement illégitime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :