RSS

Einstein, robin des bois et le maccarthysme

11 Oct

aventures-de-robin-des-bois-1938-10-g[1]

il y a un moment où l’on bascule du désespoir dans la provocation… Ce moment est celui où l’on passe de l’injustice à l’absurdité intégrale, nous sommes en train de l’atteindre… Comment vous expliquer?.. Il y a dans l’absurdité ignare, dans le trafic des mémoires quelque chose qui révolte et pousse parfois heureusement à la prise de conscience. C’est un peu ce qui s’est passé aux Etats-Unis où après avoir fait le dos rond devant l’ampleur de la répression, peu à peu la colère s’est emparé des gens qui se sont mis à résister et parmi eux ceux qui avaient déjà vécu la fuite devant la monstruosité nazie qui se présentait aussi comme une incommensurable stupidité d’un chauvinisme crasseux.

L’injustice voici pas mal de temps que nous la subissons dans des vagues toujours plus étendues avec des fortunes qui ne cessent de croître tandis que le poids du collectif y compris des guerres pèse sur les mêmes. Cela serait normal et il faut s’y résigner. Oui mais quand tout à coup cette injustice s’accompagne d’un trafic de la mémoire totalement absurde on étouffe littéralement.

je lisais dernièrement ce qui s’était passé en 1953 aux Etats-unis, l’année où le mac carthysme se focalise sur le condamnation des livres, et qui va déboucher sur la révolte d’Einstein et son appel à la résistance.

Robin des Bois est dénoncé comme propagande communiste par un membre de la Commission des recueils de textes de l’Indiana qui exige que le livre soit retiré des bibliothèques scolaires de l’Etat(1). Le brigand prône une doctrine communiste puisqu’il prend l’argent aux riches pour le donner aux pauvres. L’affaire prend de l’ampleur. le directeur général de l’enseignement, Wilbur Young déclare qu’il allait relire Robin des Bois pour examiner les fondements de l’accusation. Des protestations venues du monde entier tentent d’éviter à Robin des Bois une seconde mise hors la loi. Le sherif de Nottingham, interviewé en Angleterre assure que Robin des Bois n’est pas communiste ».

Pourtant cette histoire grotesque de Robin des Bois est-il communiste couvre des pratiques de censure massive. C’est souvent comme ça, il y a un débat caricatural sous lequel s’avance une nouvelle norme, des acceptations, une débâcle de l’esprit. Les bibliothèques locales, les éditeurs suppriment de leurs listes quantité de livres de mark Twain à Booth Tarkington, sans parler de jack London, Sinclair Lewis.

Chaque jour, les journaux font état des titres subversifs, une mise à l’index. Le service d’information exige que soit retiré des librairies les titres hostiles à l’Amérique. En février le département d’Etat appuie la campagne contre les auteurs communistes ou simplement controversés. le 20 février le New York Times titre en grand: « la voix de l’Amérique doit se débarrasser des oeuvres des gens de gauche ». Le 16 juin ont lieu officiellement des autodafés…

Les intellectuels, artistes, cinéastes passent devant la commission du maccarthysme et pour se sauver de l’ostracisme réservé aux communistes et sympathisants, il n’ont d’autres solutions que de livrer des noms… Comme dans les sorcières de Salem jadis où la délation était la seule manière d’échapper au bucher.

Le récit de la résistance d’Einstein contre ce qu’il considère comme danger fantomatique mais un complot fasciste bien réel au nom d’un hypothétique complot communiste, propose de s’inspirer de Gandhi et il invite les intellectuels à refuser de coopérer. Il ne peut plus accepter ce niveau d’absurdité qui en fait, il le sait par expérience, est la manifestation du pire.

Si vous ignorez tout de ce combat d’Einstein c’est dommage… parce que cela peut toujours servir que de connaître les résistances… au lieu d’accepter que l’on vous gave de faux savoir et vrai inhumanité qui vous jette sur plus faible que vous…

danielle Bleitrach

(1) soyons honnête, les censeurs ne manquaient pas de perpicacité en ce qui concerne Robin des Bois, du moins le film de 1938 (photo) avec Errol Flynn . Le metteur en scène était Michaël Curtiz, né dans une famille juive de Budapest, Michael Curtiz part de chez lui à 17 ans pour se joindre à un cirque, puis suit une formation d’acteur à l’Académie royale des Arts de Hongrie (à l’époque de l’Empire austro-hongrois) dont il est diplômé en 1906. En 1912, il commence sa carrière d’acteur et de metteur en scène en Hongrie sous le nom de Kertész Mihály : il contribue à la fondation du cinéma hongrois, réalisant notamment l’un des premiers succès nationaux, Bánk Bán (1914). Comme Bela Lugosi et d’autres il a participé au cinéma des Conseils des communistes hongrois. Il est contraint de quitter le pays à cause de la « terreur blanche » exercée sur les juifs, les intellectuels et les communistes par les armées de Miklós Horthy après la guerre civile de 1919. Quant à l’acteur Errol Flynn, un authentique aventurier, si on a voulu en faire un fasciste, ses opinions ont plutôt penché à gauche. Il a défendu la République espagnole pendant la guerre d’Espagne et la révolution cubaine, assurant même le commentaire du documentaire Cuban Story de Victor Pahlen, peu avant sa mort. D’après les propres paroles de Flynn dans My Wicked, Wicked Ways, il considérait Fidel Castro comme un ami, disant de lui : « Pour une fois qu’il existait un vrai Robin des Bois dans le monde, j’ai voulu faire sa connaissance. » Il était allé à Cuba pour témoigner de la révolution et trouvait Castro fascinant. Il déclara en 1959 à l’émission de télé canadienne Front Page Challenge que Castro deviendrait un des personnages majeurs de l’histoire.
Cuban Story de Victor Pahlen avec Errol Flynn

Bref Robin des Bois était effectivement un individu suspect et le film un pur chef d’oeuvre.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le octobre 11, 2013 dans Amérique, HISTOIRE

 

Une réponse à “Einstein, robin des bois et le maccarthysme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :