RSS

Adonis, aux intellectuels arabes : “vous êtes des lâches”

20 Juil

Il n’existe d’intellectuels que quand ils sont capables d’interpeller la production des idées, des valeurs, des lois et les puissances d’argent d’un pays quel qu’il soit… Le temps des prophètes est révolu heureusement mais il reste celui des sages, qui ne parlent pas à la place du peuple mais avec lui… Jusqu’à quand les aspirations seront- elles dévoyées par l’obscurantisme qu’il s’agisse de la religion ou de la croyance en la supériorité d’un peuple sur un autre, des riches sur les pauvres ? Ceux qui ont été capables d’avancer contre la soumission, la peur doivent-ils l’infliger aux autres ? Pires encore ceux qui s’affirment les héritiers d’un combat et qui touchent les bénéfices des luttes des autres… Je ne parle pas seulement de l’Algérie ni d’aucun pays arabe… J’ai encore plus de mépris pour les rentiers bi-centenaires de la Révolution française ou ceux qui affirment le droit à oppresser au nom des martyrs d’Auschwitz… Arrêtez la tartufferie…    (note de Danielle Bleitrach)

Posted by: admin in Invités, Karim Sarroub November 10, 2012 0 391 Views

 

Il s’appelle en fait Ali Ahmed Saïd Esber, et ce pseudo qu’il a choisi, se réfère au dieu d’origine phénicienne, symbole du renouveau cyclique. Il n’aurait pas pu trouver mieux, quand on sait que tous ses livres (éd. Mercure de France) ont pour thèmes l’injustice, la dictature, la guerre et la misère.

A 78 ans, lors de sa dernière intervention à la bibliothèque nationale d’Alger, Adonis le Syrien, considéré comme le plus grand poète arabe vivant, a foutu un tel merdier.

Tout d’abord, rappelons que c’est bien l’intervention d’Adonis, ainsi que la publication du livre de Mohamed Benchicou qui sont à l’origine du remerciement d’Amine Zaoui de la bibliothèque nationale d’Alger, dont il était le directeur, par la ministre de la culture, Khalida Toumi-Messaoudi.

« Les intellectuels arabes sont des sbires du pouvoir » (Adonis) Extraits de l’intervention d’Adonis à la Bibliothèque Nationale d’Alger.

Et accrochez-vous, car ça va vous changer beaucoup de la langue de bois de Yasmina Khadra et de quelques autres :

« Je suis contre tout Etat bâti sur la religion. »

« Je m’oppose à l’islam régime, à l’islam institution » dit-il.

Adonis était très attendu par les intellectuels algériens. La bibliothèque nationale était bondée de monde.

Face à un public ravi, il hurle :

« Nos intellectuels sont des instruments du pouvoir, ce sont des lâches! »

Et il dit cela en Algérie, aujourd’hui. Qui l’aurait cru ?

Ce vieux poète est allé en Algérie cracher ses vérités, vomir le fond de sa pensée et maudire les gouvernements arabes qui sont restés aujourd’hui à la traîne des nations. Des hommes politiques qui ont pourtant été parmi les libérateurs de leurs Etats du joug de la colonisation.

« Vers une résistance radicale et globale » conseille-t-il au public qui l’applaudit.

Une magnifique conférence sur l’impasse de la pensée arabe et la crise de modernité qui secoue les sociétés arabes. Sa venue a drainé un public fou, tant son discours est en rupture totale avec le politiquement correct, la langue de bois, et le discours officiel dominant.

D’emblée, il s’est attaqué à la question de la « nécessaire » sécularisation des pays musulmans.

« Je suis respectueux de l’islam. Je suis au-delà de toutes les religions, je vais au bout de toutes les spiritualités et des expériences humaines. Mais je suis totalement opposé à l’islam institution, à l’islam régime », dit-il.

De la provocation. De l’audace. Du courage, en veux-tu en voilà. Et ce n’est qu’un début, car le conférencier ne va pas mâcher ses mots. Il s’attaque aux régimes arabes, particulièrement ceux qui ont pris le pouvoir depuis la seconde moitié du 20e siècle et qui vivent un échec cuisant, car « ils n’ont pas pu libérer l’Homme et asseoir des Etats modernes basés sur le droit et le respect de l’individu. »

Il argumente sa réflexion en se basant sur la dure réalité à laquelle font face les populations arabes et musulmanes.

« Ces politiques ont des réflexes tribaux, ils nient l’individu et la liberté individuelle. Les élites politiques qui se disent progressistes et laïques, qui ont libéré leurs pays du joug de la colonisation, n’ont fait que perpétuer le clanisme et le népotisme et sont soutenus par des intellectuels, ce sont leurs complices !»

Adonis tire à boulets rouges sur ces « intellectuels » qui n’ont aucune valeur morale.

« Dans nos sociétés arabes et musulmanes, l’élite intellectuelle ne remplit aucun critère de probité morale qui lui permet d’être à l’avant-garde des changements nécessaires. C’est-à-dire la sécularisation de la société qui est au cœur de la crise de la modernité dans ces sociétés. »

Il va encore plus loin, écœuré et blasé par la situation actuelle, politique, culturelle, sociale et économique qui prévaut dans les pays arabes, ce poète hors normes vomit le fond de sa pensée et il le dit tel quel : « advienne que pourra ! »

Non mais vous le croirez ? Encore un bout :

« Les intellectuels dans le monde arabe manquent de courage, ils sont frileux lorsqu’il s’agit d’évoquer la question de la laïcité : le texte (le Coran) est constant, mais son interprétation change, or il n’y a aucun effort de questionnement théorique en la matière », déplore-t-il.

Ainsi, l’absence de pensée critique a coupé l’intellectuel arabe de la société, faisant de lui non pas un être autonome pensant par lui-même, mais un «instrument» au service des gouvernants. Comme tout ça est vrai. Il explique que le monde arabe est privé aujourd’hui d’une élite intellectuelle qui remettra en cause la pensée traditionaliste et les modèles tribaux.

« Nos sociétés sont sclérosées. Nous sommes absents de la carte du monde actuel et en marge du cours de l’Histoire », se désole-t-il encore.

Il s’en est pris violemment aux intellectuels arabes qui, selon lui, ont joué le jeu des régimes en place en remettant en cause le lien solide entre Etat et religion.

A la fin de la conférence, la Bibliothèque nationale a remis à Adonis une distinction. Son amie de longue date, Djamila Bouhired, s’est fait un plaisir de la lui offrir au milieu des applaudissements et des youyous.

 
30 Commentaires

Publié par le juillet 20, 2013 dans HISTOIRE

 

30 réponses à “Adonis, aux intellectuels arabes : “vous êtes des lâches”

  1. Bernard Gilleron

    juillet 20, 2013 at 2:01

    Il en va de même des intellectuels et des puissants juifs, qui dans leur énorme majorité sont des sionistes hyperactifs.
    Il en va également de même des évangélistes (religion de Bush) qui infestent les USA
    Aucune des 3 religions du livre n’a échappé à la tentation d’accaparer le pouvoir.

     
    • aboualiten

      juillet 20, 2013 at 4:35

      Monsieur Bernard Gilleron, excusez-moi de vous dire que j’ai du mal à voir un rapport entre ce que dit Adonis et votre réflexion. Il s’agit d’une critique contre des intellectuels arabes qui N’OSENT PAS PARLER ! Je suis d’accord que les religions sont d’abord un moyen pour accéder et s’accaparer le pouvoir, mais là c’est un autre sujet !

       
      • Jade

        août 9, 2014 at 6:13

        Mr. Bernard Gilleron a raison. Il dit que LA MAJORITE (pas tous) des puissants Juifs, intellectuels ou pas, sont des lâches qui n’osent pas critiquer Israël, ou pire, l’encouragent, le soutiennent. Il faut être de mauvaise foi pour ne pas l’admettre, le reconnaître .

         
    • catherine ailesse

      juillet 21, 2013 at 10:49

      exact…. donc, il est temps d’arrêter cela……

       
    • Ben Messaoud

      juillet 21, 2013 at 5:31

      S’agissant des intellectuels juifs, ce que vous dites Mr Gilleron n’est que partiellement juste.
      Vous généralisez. Et, c’est de cela que vient l’erreur. Si votre propos concernait un Eric Zemmour, une Elizabeth Lévi, un BHL ou un Finkelkroaut, je vous suivrais.
      Mais, il existe aussi d’autres intellectuels juifs qui ne sont pas des sionistes, ni des extrémistes hyperactifs. Je cite pour exemple Rony Brauman, Edgar Morin, feu Stéphane Hessel, la sénatrice Esthel BEnbassa, l’avocate Gisèle Halimi, et bien d’autres heureusement.
      Il faut donc faire la part des choses, et être juste pour être crédible.

      PS: une erreur s’est glissée ds mon 1er commentaire:1ère ligne:…Mr Gilleron est partiellement juste. A corriger SVP par : « Mr Gilleron.n’est que partiellement juste ». Merci

       
      • roses57

        juillet 22, 2013 at 8:44

        Merci Adonis pour cette critique que la considère un peu choquante.
        Est-elle une provocation positive pou que les intellectuels arabes positivent encore plus leurs compétences. Et qu’ils se libèrent des freins des corrompus. Qui leur tire vers l’arrière ?
        Je trouve que cette critique est nécessaire afin de tirer la sonnette d’alarme pour que les intellectuels arabes s’assument sur le plan arabe et international. Car leurs idées et leurs conceptions est une grande richesse de développement intellectuel sur le plan arabe et humain. D’où un développement et un progrès social et humain.
        Cordialement Fattoum Abidi.

         
      • Pytheas13

        juillet 31, 2013 at 1:42

        A démontrer concrètement.

         
    • Hoda Tabbarah Rouweyha

      juillet 23, 2013 at 5:57

      comme C’est vrai

       
    • Pytheas13

      juillet 31, 2013 at 1:41

      Faire du comparatif c’est absoudre quelque part ce qui se passe dans ce monde musulman: comparaison n’est pas raison et en plus très on n’est pas vraiment pas au même niveau de non séparation des ordres (religieux, politique, judiciaire, économique). Pas de sens ni historique, ni politique..

       
    • حمزة بلحاج صالح

      août 1, 2014 at 4:01

      Ni les valeurs nobles universelles laïcs et autres n’ont échappé à l’instrumentalisation c’est l’homme qui est l opium de son frère l’homme par son herméneutique et son application des valeurs , il est l’opium des peuples , il n ‘ y a pas que la religion(plutôt religiosité et interprétation et exégèse du texte religieux et du sacré) qui doit être sur le banc des accusés ….

       
  2. uberslan

    juillet 20, 2013 at 4:59

    Reblogged this on uberslan's Blog and commented:
    Bravo !! Rien à ajouter…

     
  3. nejibo

    juillet 20, 2013 at 8:15

    Que dire autre que bravo ! M. Adonis dit tout haut ce que l’homme de la rue ressent ! une majorité de corrompus, d’hypocrites et de ne sait quoi…c’est cela notre intelligentsia…elle trahit ses principes et ses idéaux (si elle en a encore)….

     
    • Jade

      août 9, 2014 at 6:40

      nejibo, justement, elle devrait changer ses principes et ses idéaux de l’époque médiévale pour entrer dans le monde moderne et avancer.

       
  4. Koudhai béchir

    juillet 21, 2013 at 1:23

    Vous êtes sur que la bibliothèque était « bandée »? Parce que si c’est vrai, il y avait alors un monde fou. Enfin on est en terrain familier!

     
  5. ahmed

    juillet 21, 2013 at 6:24

    Adonis dit simplement avec courage ce que nombre d’entre nous pensent.. Bien sur que nous tous aspirons à un état laique… Il y a juste un moment à faire passer à nos frères???? avides de pouvoir et aidés par cet Occident

     
  6. STAMBOULI Mustapha

    juillet 21, 2013 at 10:35

    Les « intellectuels » arabes n’existent plus … Alors pourquoi parle-t-on d’intellectuels arabes. Oui, il y a beaucoup de diplômés du supérieur mais dans la majorité des cas, ce sont des gens incultes et incapables de tenir un raisonnement sans se contredire. Un peuple ne pourra jamais évolué s’il n’a pas d’élites et de penseurs. L’Education nationale doit se métamorphoser rapidement pour inverser la vapeur. Faute de quoi, la région arabe se transformera en une grande Somalie …

     
  7. hamed

    juillet 21, 2013 at 5:02

    Bravo ADONIS ;enfin un intellectuel qui joue pleinement son rôle de critique et de guide;quant aux pseudo intellectuels de tout bord ,ils ne sont ,à l’instar de leurs confrères islamistes , que des marchands de textes et,de vers qui ne font qu’encrer nos sociétés dans l’obscurantisme et la misère intellectuelle !

     
  8. médias et contre-pouvoir

    juillet 22, 2013 at 11:17

    A reblogué ceci sur Médias & contre-pouvoir.

     
  9. ben romdhane romdhane

    juillet 22, 2013 at 12:11

    je pense que la crise des inteiiectueis arabes consiste dans l’absence de la critique et de l’engagement nous avons besoin de créer l’intellectuel organo-critique .concernant la vision d’Adonis à la religion, elle est prisonnière de la laicité militante issue de l’expérience historique française.cette conception est dépassée nous nous dirigeons aujourd’hui vers une laicité ouverte à toute les expériences religieuses ceci nous permet d’ouvrir des horizons à notre condition humaine vulnérable

     
    • Kahena

      juillet 22, 2013 at 10:51

      de vivre dans des societes multireligieuse dans l’espace prive sortir de la religion pour vivre une laicité ouverte! 🙂
      il faut juste oser! il n y aura de respect possible entre les hommes quand ils en auront fini avec la volonté de religion avec le volontarisme religieux. . .

       
  10. ala

    juillet 22, 2013 at 7:27

    Intellectuels juifs? je serais d’accord avec Mr Guilleron parce que ceux que vous citez en premier ont la plus grande visibilité, dans les médias internationaux instrumentalisés par d’autres coreligionnaires

     
  11. histoireetsociete

    juillet 23, 2013 at 6:01

    je ne voulais pas intervenir sur la question de la comparaison entre intellectuels juifs et arabes parce que cela me paraît de l’ordre des fausses questions qui illustrent bien le particularisme, le provincialisme, l’absence de vision universaliste de celui qui l’énonce… Je suis comme ça mais les juifs sont pareils, voir pires… Et alors ? tout cela est minable et stupide… Nous ne sommes pas sortis de l’auberge…

     
  12. Samia Ben Hamida

    juillet 23, 2013 at 5:44

    Tout comme le sublime Adonis lynchez les intellectuels arabes et traitez les de tous les noms puisque ils sont la cause de tous les maux alors pourquoi ne pas les mettre dans un meme sac comme vous le faites et les noyer
    Une chose me désole cependant c’est que cet adonis obnubilé par son narcissisme légendaire puisse trouver une plate-forme en algérie et s’ériger en maitre à penser pour jouir des suggestions d’auto mutilation qu’il exerce sur les foules
    bon nombre d’intellectuels arabes peinent a convaincre un éditeur et quand ils le font on ne leur imprime que deux ou trois milles copies qu’ils doivent eux meme promouvoir , ils ne sont que rarement lu , n’intéressent pas les médias
    permettez moi de vous poser la question sur ces intellectuels que vous dénigrer leur lisez vous? les connaisez vous ? …

     
  13. Raihani Kamal

    août 1, 2014 at 7:03

    Lâches ? Certainement pas.bien qu’ils soient visés à l’extermination physique ,mais si on parle des intellectuels en général dans ce monde,ils sont serte muselés par les propagandes des nihilistes incomplets ayant changé dieu par l’argent ,sans même pas le connaître .

     
  14. MIHOUBI ABDELKADER

    août 1, 2014 at 3:29

    Un intellectuel est un chercheur quelqu’un qui aime ce qu’il fait
    De nos jours il n’existe pas ce cultivé
    Mais il y a des plagiats

     
  15. Chami

    août 23, 2014 at 1:19

    Il a répondu à ses détracteurs. C’est un vrai intellectuel moderne et solitaire. Tus les autres, surtout les médiatisés, ne pensent qu’à bien manger et bien dormir, comme nos princes et dirigeants.

     
  16. david10

    août 27, 2014 at 4:10

    Adonis a aussi dit….lorsqu’il rencontra des intellectuels ISRAELIENS ; ‘les juifs font partie de l’histoire du moyen orient ‘ . he oui madame la propalestinienne Danielle Bleibtrach , un intellectuel arabe est d’autant plus courageux qu’il accepte la paix avec les israeliens et qu’il reconnait meme Israel ou il lui arrive de se rendre !!! voyez Boualem Sansal . mais ca, ca plait pas aux antisionistes.

     
  17. creature

    août 24, 2015 at 6:46

    Certes , le monde arabe et arabo-musulman rencontrent des problèmes, comme l’occident avant les grandes révolutions, mais le vrais problème est le sionisme qui gagne du terrain par tout dans les pays même s’il rencontre des obstacles aux frontières de l’Asie,, et c’est lui qu’il faut accuser avec ses adeptes du nouvel ordre mondial !!, car sa religion n’est pas Dieu mais satan et je fais ce que je veux, et la morale le respect l’amour la tolérance la justice et surtout l’équité n’est jamais son ordre du jour !! hh alors les médias, sionistes, nous endoctrinent en nous racontant des mensonges,,,, la guerre des religions! faux, c’est une guerre montée de toute pièce contre la religion, ils ont corrompu l’église, puis tué les juifs pieux et maintenant c’est le tour des musulmans !! hh ,,alors on soutient des poètes pour prêcher la soit disant laïcité! c’est plutôt pour séparer les hommes les uns des autres en se basant sur;; la religion ne vous libère pas, hh alors qu’ils sont incapables d’analyser les paroles monothéistes !! les hommes vivraient bien ensemble sans religions mais sans sionisme alors, et s’ils veulent croire à celui grâce à qui vous existez , c’est encore mieux, réfléchissons et continuant la résistance en ayant un peu de réflexion avant de gober tous ce qu’ils veulent nous faire croire, car monter un terrorisme internationale pour toucher rabaisser tuer des peuples et semer la haine entre les hommes, c’est juste se ranger du coté de satan, certes ça rapporte de l’argent et beaucoup de pouvoir, mais ça reste la plus mauvaises des destinations, alors boycottons le système si on veut vivre libres, et que chacun croit en ce qu’il veut, et ne dites pas que je sort du sujet, car la religion est le sujet,,, caché !!h

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :