RSS

Si un jour je me rends en israêl-Palestine par Danielle Bleitrach

11 Avr

massada01[1]

En ce mois d’avril où l’on célébre l’extermination de plus de 6 millions d’êtres humains parmi lesquels en majorité des Juifs, des tziganes, ces peuples oiseaux et passeurs de musique… je voudrais dire:

un jour je visiterais Yad Vashem où le nom de quelques parents sont inscrits dont moi seule connaît encore l’histoire… Parce que je m’éléverai jusqu’à ma propre fin contre ceux qui prétendent que tout cela n’a pas existé ou qu’il faudrait le taire pour aider les Palestiniens… Est-ce que l’acceptation et la réhabilitation du nazisme peut aider le peuple palestinien, non pas plus que son utilisation pour commettre l’injustice n’aide les israéliens ou les juifs, dans les deux cas c’est du trafic de généocide… Un jour j’irai leur dire que jamais je ne les ai oubliés, ni trahis, et que  jamais je ne parlerai à leur place pour justifier une conception politique…  Mais si je visite Yad Vashem comme j’en rêve, ce sera quand les descendants de ceux qui ont fait Deir yassin ne seront plus au pouvoir; quand les territoires ne seront plus occupés et que ceux qui n’ont rien à faire en prison seront libérés, que la négociation avec certains d’entre eux aura débuté, qu’un autre avenir entre deux peuples qui ont tant de ressemblance, peuple de l’exil et de l’injustice se dessinera… C’est dire que je ne verrai jamais Yad Vashem.

je dois bien cela à celui dont je partage à la fin de ma vie une vision de l’humanité et un athéisme embelli par la reonnaissance du mystère, Einstein. Lui  qui n’a jamais été aussi près de son peuple qu’en dénonçant le fascisme qui le menaçait et le menace toujours en corrompant sa jeunesse et ce un 9 avril 1948 au lendemain d’un massacre… Il n’est pas un drapeau et encore moins une armée qui vaille qu’on lui sacrifie une expérience millénaire du martyre par des imbéciles haineux…

Je n’irai pas plus me lamenter sur le mur d’Hérode, ce cruel collaborateur nommé par les romains… Parce que je refuse que les mythes fondent l’Histoire des peuples…

En revanche si j’y vais j’essayerai de rencontrer des justes, ceux qui sont prêts à faire la paix avec d’autres et pas seulement entre eux à l’exclusion de l’autre… Je refuserai de me situer pour les uns ou pour les autres mais pour la survie des uns et des autres, c’est-à-dire une paix qui ne contienne aucun mythe mais le respect de la légalité internationales, la construction de relations politiques, économiques, culturelles basées sur le respect mutuel de la sécurité et de la souveraineté… Et j’éprouverai sans doute un intense bonheur à me sentir appartenir à une histoire de révolte à la forteresse de Massada… Parce que sans doute à cause de l’extermination j’ai appris qu’il ne suffisait pas de s’indigner mais qu’il fallait encore et toujours résister… Je ne crois pas qu’à l’horizon que j’entrevois nous pourrons nous débarrasser de l’injustice et du besoin de bouc émissaire qu’elle engendre mais je crois que le combat doit être sans cesse renouvelé et jamais abandonné… C’est pourquoi j’irai à Massada et je regarderai le mur construit en toute injustice en espérant à un nouveau Jéricho, une nouvelle libération de l’esclavage, une nouvelle loi…pour les être humains.

C’est pourquoi il est peu probable que je puisse visiter Yad Vashem mais il est certain que je peux voir une palestine-Israël si chargée d’histoire et deux peuples probablement descendant des plus anciens habitants de cette terre que l’on dit sainte… En rêvant encore et toujours à leur sortie d’Egypte, à leur marche  dans leur désert pour abolir l’esclavage du chauvinisme et de la haine stérile…

Danielle Bleitrach

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 11, 2013 dans actualités, mon journal

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :