RSS

Anonymous et WikiLeaks par Anonymous, Louise Desrenards

13 Mar
Anonymous et WikiLeaks par  Anonymous, Louise Desrenards

légende: photo de Constance Vicente Fremiot pour histoire et société

dimanche 4 mars 2012,  (Date de rédaction antérieure : 26 décembre 2010).

[WikiLeaks 3/3] Anonymous : qu’est-ce que c’est ?

L’événement éthique Anonymous est apparu aux USA en 2008. Il se présente comme un mouvement socio-libertaire informel et global d’activiste collectif indépendant, dont les membres sont principalement interconnectés sur internet et par la télécommunication numérique, utilisant également des téléphones non repérables (comme celui inventé par l’activiste Ricardo Dominguez — enseignant et chercheur à l’université de San Diego et à l’Institut des télécommunications de Californie, — pour déjouer la police des frontières qui empêche la migration mexicaine). Parfois des activistes d’Anonymous se retrouvent pour des manifestations ponctuelles vivantes, comme tous les mois devant le siège de l’église de scientologie à Los Angeles et devant des succursales dans d’autres villes américaines, lors de leur première année d’action publique, il y a deux ans.

Anonymous n’est pas caractérisé par une tranche d’âge, ni par un métier, ni par une classe sociale, ni par un parti, mais les Anon ont en commun d’être au fait des technologies numériques requises pour s’interconnecter et communiquer sur Internet, et de certains signes communs qui leur permettent de se fédérer ou de se rallier — mais aussi de se protéger — en toute connaissance de cause ; certains sont des chercheurs dans ces domaines, d’autres des hackers autodidactes, d’autres sont des militants des organisations de défense des droits de l’homme, et d’autres ne présentent pas de caractéristique dans ces domaines sinon des sympathies. Dire qu’Anonymous comprend des personnes de toutes les couches sociales qui pratiquent Internet suppose qu’il comprenne autant de personnes au travail ou au chômage que d’étudiants et d’intellectuels connus.

Réseau délocalisé il s’auto-coopte au gré des désirs ou selon les disponibilités alternées des individus qui l’activent, il est mobile et plastique, se forme et se déforme dans une fluidité qui se similarise le plus possible avec le flux numérique dans l’hypermedia. Les Anon se rassemblent et se diffusent spontanément sur certaines causes, sans autorité hiérarchique, informent et s’informent selon des protocoles d’édition en temps réel, dans des interfaces interactives où les informations publiées ne s’archivent pas, disparaissant automatiquement au bout de quelques jours. Leur media privilégié est la vidéo supportée par les réseaux sociaux de masse comme YouTube, où Anonymous peut largement communiquer en légendes et discuter en commentaires, et lancer des appels, selon les événements au coup par coup.

Il n’y a apparemment pas de bureau ni de service fixe ni un bureau politique, ce ne sont pas des permanents mais des volontaires qui interviennent selon leurs désirs et gratuitement. Pour des raisons de sécurité individuelle, et de plus pour éviter une réification publicitaire (ou spectaculaire) de leur activité, ils procèdent sans tracer leurs objets de publication, de la même façon qu’ils apparaissent masqués pour ne pas être reconnus quand ils manifestent physiquement. Ils interviennent suivant un mode d’apparition et de disparition divers de leur mème, dans le cadre de manifestations critiques multiples, mais sous des rituels visuels et des masques identiques équivalents de leur nom commun. Leurs actes inaugurés il y a deux ans signent des hacking immobilisant des serveurs ou des protestations vivantes contre l’église de scientologie des États-Unis [1] (où elle est extrêmement puissante et intriquée avec l’administration et le pouvoir politique y compris militaire), en réplique d’une intervention de l’église pour censurer une vidéo promotionnelle sur YouTube, réalisée par un de ses adeptes les plus en vue : l’acteur Tom Cruise.

Dès le mois d’octobre 2010, et plus particulièrement après l’arrestation de Julian Assange, en décembre, Anonymous s’est publiquement déclaré solidaire et actif avec le réseau WikiLeaks, pour défendre la liberté d’information et de diffusion des « fuites » et l’existence et le droit de financement de l’organisation WikiLeaks.

Comme Julian Assange, parmi les développeurs de WikiLeaks, les Anon ont donc en commun cet art technologique délibéré, de simple à complexe,  d’effacer la mémoire de leurs passages, pratique des protocoles dits stéganographiques [2] (par exemple une technique simple pour cacher le contenu d’un texte est de le publier à l’image dans une vidéo, puisqu’elle n’est pas repérable comme texte par les robots d’information ou de contrôle ; il y a plus compliqué), ou de recherche du « déni plausible » [3] (technique de cryptographie instruisant des codes indépendants des caractéristiques et des liens du logiciel qui ont servi à les produire — et dont Julian Assange est un spécialiste, comme des réseaux équivalents à des outils), technologies de l’effacement de l’outil et des IP des utilisateurs, et par conséquent pouvant également servir à détruire les traces des réseaux. Par conséquent Anonymous est aussi un terme référent parmi les serveurs proxy (intermédiaires de sécurité et de gestion entre un utilisateur, sa connexion et sa navigation sur Internet : cookies, pop-up, mémoire-cache, etc.), ceux dits « Anonymous Proxy », pour crypter les requêtes d’un ordinateur sur le web ou les signatures des emails ou privatiser les communications entre correspondants ou entre sites, déjouer les contrôles, etc. Outils traditionnellement utilisés par la communauté des échanges de pair à pair (P2P), et de plus en plus recherchés par les internautes irrités par les dispositifs de surveillance de leurs déplacements et l’irrespect de la confidentialité sur Internet.

Pour comprendre l’autonomie relative et respective des activistes de Anonymous y compris dans leurs alliances, il convient de rappeler la déclaration d’Assange dans une interview après sa libération, selon laquelle il n’était pas d’accord avec les attaques sur les serveurs des banques, en représailles. Ce sont des contradictions traditionnelles inhérentes à la diversité des résistances quand elles se rassemblent.

Anonymousworldwar3NOTHING IS MORE POWERFUL THAN AN IDEA WHOSE TIME HAS COME… About Me :

ANONYMOUS does not exist – it is just an idea – an internet meme that can be appropriated by anyone, anytime to rally for a common cause that’s in the benefit of humankind – whether or not these appropriations are legitimate is decided by the rest of the internet citizenry – the only legitimate form of power is that power that rests on widespread public consent – I am just an ordinary anon like the rest of you – I made these video’s because I believe in the importance and emancipatory potential of free access to information – any other anon can make these video’s or take up a leading role in the spreading of the ANON-consciousness – Yes, I am ANONYMOUS – but so are YOU – ANONYMOUS does not exist – WE ARE ANONYMOUS Hometown : IRC – irc.anonops.ru #AnonLove Interests : KNOWLEDGE IS FREE !

Anonymous

Anonymousdividedby0(13 décembre 2010)Traduction rapide en français du texte lu et déroulant dans la vidéo ((décrypté par l’auteur @ Pastee, the secure pastebin).

Bonjour tout le monde. Nous sommes Anonymous. Ce que vous savez ou pas sur nous n’est pas pertinent. Nous avons décidé de vous écrire à vous, les médias, et à tous les citoyens du monde libre, pour vous informer de nos intentions, des cibles potentielles, et de notre suivi, la campagne active pour la liberté de l’échange d’information, la liberté d’expression et la libre utilisation d’Internet.

Notre message est clair :

Nous soutenons la libre circulation de l’information. Anonymous milite activement pour cet objectif sous toutes les formes et partout. Cela nécessite la liberté d’expression pour : Internet, le journalisme et les journalistes, et les citoyens du monde. Même si nous reconnaissions que vous soyez en désaccord, nous penserions que Anonyme fait campagne pour vous afin que votre voix ne puisse jamais être réduite au silence.

Les dernières nouvelles de nos campagnes ont été, au mieux, désinformées. Nous ne sommes pas une organisation terroriste, les gouvernements, les démagogues et les médias voudraient vous le faire croire. Plutôt : Anonyme est un collectif spontané de personnes qui partagent l’objectif commun de protéger la libre circulation de l’information sur Internet. Nos rangs sont remplis de personnes représentatives de nombreuses parties du monde et de toutes les orientations politiques. Nous pouvons être n’importe qui, n’importe où, n’importe quand. Si vous êtes dans un lieu public en ce moment, jetez un coup d’oeil par dessus votre épaule : tous les gens que vous voyez ont toutes les conditions pour être un « Anon ». Mais ne vous inquiétez pas, vous aussi vous avez toutes les conditions pour soutenir ceux qui se battent pour une information libre et la responsabilité.

En conséquence, Anonymous n’est pas toujours le même groupe de personnes : Anonymous est une idée vivante. Anonymous est une idée qui peut être modifiée, mise à jour, déférée — changer sur un caprice. Nous vivons la conscience. En ce moment, Anonyme est une conscience activement concentrée dans la campagne pour le libre flux des informations et la responsabilité de nos institutions publiques. Nous demandons au monde de nous soutenir non pour nous soutenir en nous-mêmes, mais pour vous-mêmes. Quand les gouvernements et des sociétés contrôlent des informations ils vous contrôlent. Quand on permet aux gouvernements de pouvoir censurer, ils peuvent commettre de grandes atrocités et agir de façons corrompues — exempts de l’observation de ceux dont ils tirent le pouvoir. Quand les sociétés sont capables d’utiliser leurs quantités énormes de richesse pour manipuler ou influencer le flux gratuit des informations, elles vous contrôlent. Nous adoptons une attitude contre cela — nous refusons d’être trompés !

Internet est un des derniers bastions du libre flux des informations dans notre société de l’information en évolution, et celui de la connexion entre nous tous. Par Internet, tous les gens du monde ont accès aux informations. Quand tous nous avons accès aux informations, nous sommes forts. Quand nous sommes forts, nous, les petites troupes, nous avons la puissance de faire l’impossible — pour faire une différence, pour améliorer notre monde. C’est pourquoi le gouvernement s’agite sur WikiLeaks. C’est ce qu’ils craignent. Ils craignent notre pouvoir quand nous nous unissons. Merci de ne pas l’oublier.

Notre intention est simplement :

L’intention d’Anonymous est de protéger de tous les types de contrôle par n’importe quel individu, société, ou entité gouvernementale, le flux libre des informations. Nous le ferons jusqu’à notre proverbial dernier souffle. Nous ne le faisons pas seulement pour nous, mais pour les citoyens du monde. En ce moment même nous sommes des gens en campagne pour votre liberté d’échanger les informations, pour la liberté d’expression et la libre utilisation d’Internet. S’il vous plaît, souvenez-vous de cela en observant les nouvelles, lisez les envois sur Twitter, les commentaires dans  Youtube ou dans Facebook, ou envoyez à vos  amis et aux personnes aimées des courriers électroniques tel : Anonymous porte tous ses efforts à défendre la liberté d’expression et à libérer les informations sur Internet.

Nous attirons l’attention du monde quand les événements qui se déroulent influencent fondamentalement le cours de l’histoire. La campagne d’Anonymous défendra contre n’importe quel individu, organisation, société, et/ou entité gouvernementale qui chercheraient à gêner le flux libre des informations sur Internet et au-delà. Nos méthodes peuvent sembler charger injustement nos cibles, mais nous soutenons que dans ce moment où la liberté d’expression est attaquée par les institutions mêmes supposées la soutenir, des mesures radicales doivent être menées. Pendant la campagne pour les droits civiques dans les années 1960, l’accès à de nombreuses activités fut bloqué en protestation pacifique contre la ségrégation. Aujourd’hui de nombreuses activités sont réalisées sur Internet. Nous utilisons le LOIC [4] pour conduire des attaques de déni de service [5] distribuées contre les activités qui ont aidé la censure à l’égard de toute personne. Nos attaques ne causent aucun dégât au matériel informatique. Nous prenons simplement la largeur de la bande passante et les ressources système comme prendre nos sièges au comptoir pour déjeuner chez Woolworths.[6]

S’il vous plaît, ne nous méprisez pas si nous ne sommes pas comme les Anon que vous connaissez peut-être. Anonymous passé n’est pas notre présent. Nous vous rappelons que Anonymous est une entité dynamique. En outre, rien d’étiqueté — d’attribué à ou de crédité par — Anonymous, n’est basé systématiquement sur le consensus d’entre nous dans l’ensemble. Serait-ce que le document que vous lisez ici il a été écrit par au moins dix personnes à la fois. La campagne Anonymous n’est pas dans l’intention de nuire aux sites Web de citoyens, à ceux des entreprises ou des gouvernements qui soutiennent la libre circulation de l’information. Nous sommes ici pour vous tous ; pour faire campagne pour vous tous. Là où d’autres ont fait cette promesse et ont échoué, nous faisons cette promesse dans le but de garder ces libertés pour tout le monde. Anonymous souhaite défendre la libre circulation de l’information sur Internet et au-delà. Nous tenons à vous demander en tant que citoyen, ou membre d’une organisation, ou de l’organisation des médias, ou du  gouvernement, de faire de même. Toute personne, organisation, société, et/ou entité gouvernementale qui soutient la liberté d’expression et d’un Internet libre est un allié d’Anonymous.

Notre méthode pour choisir les cibles est simple :

Nous sommes contre tous ceux qui soutiennent la censure, tels ceux qui sont responsables de la mise sous silence de WikiLeaks. Nous sommes contre toute entité qui travaille à la souillure de la liberté d’expression et/ou celle de la libre circulation de l’information.

La requête que nous vous adressons est simple. Nous vous demandons de considérer la valeur de vos libertés naturelles. Nous vous demandons de considérer la valeur de l’information gratuite pour vous et pour les générations futures. Nous vous demandons d’examiner les implications de la censure de l’information, que ce soit la censure de la parole physique ou par Internet. Nous vous demandons de réfléchir à l’avenir des droits de l’homme qui vous concernent, car ceux qui souhaitent vous les prendre maintenant ne s’arrêteront pas de sitôt.

Signé AnonymousTraduction de premier jet, notes et commentaires, Louise Desrenards  (janvier 2011)
 

Hello World. We are Anonymous. What you do or do not know about us is irrelevant. We have decided to write to you, the media, and all citizens of the free world to inform you of our intentions, potential targets, and our ongoing, active campaign for the freedom of information exchange, freedom of expression, and free use of the Internet.

Our message is clear :

We support the free flow of information. Anonymous is actively campaigning for this goal everywhere in all forms. This necessitates the freedom of expression for : The Internet, for journalism and journalists, and citizens of the world. Though we recognize you may disagree, we believe that Anonymous is campaigning for you so that your voice may never be silenced.

The recent news of our campaigns has been, at best, misinformed. We are not a terrorist organization as governments, demagogues, and the media would have you believe. Rather, Anonymous is a spontaneous collective of people who share the common goal of protecting the free flow of information on the Internet. Our ranks are filled with people representative of many parts of the world and all political orientations. We can be anyone, anywhere, anytime. If you are in a public place right now, take a look over your shoulder : everyone you see has all the requirements to be an Anon. But do not fret, for you too have all the requirements to stand with those who fight for free information and accountability.

Accordingly, Anonymous is not always the same group of people : Anonymous is a living idea. Anonymous is an idea that can be edited, updated, remanded—changed on a whim. We are living consciousness. At this time, Anonymous is a consciousness focused on actively campaigning for the free flow of information and accountability by our public institutions. We ask the world to support us, not for our sake, but for your own. When governments and corporations control information they control you. When governments are allowed the power of censorship, they are able to commit great atrocities and act in corrupt ways —free from the scrutiny of those from whom their power derives. When corporations are capable of using their vast amounts of wealth to manipulate or influence the free flow of information, they control you. We are taking a stand against this—we refuse to be deceived !

The Internet is one of the last bastions of the free flow of information in our evolving information society, and one that is capable of connecting us all. Through the Internet, all the people of the world have access to information. When we all have access to information, we are strong. When we are strong, we posses the power to do the impossible—to make a difference, to better our world. This is why the government is moving on Wikileaks. This is what they fear. They fear our power when we unite. Please, do not forget this.

Our intention is just :

The intention of Anonymous is to protect free flow of information of all types from the control of any individual, corporation, or government entity. We will do this until our proverbial, dying breath. We do this not only for our selves, but for the citizens of the world. We are people campaigning at this very moment for your freedom of information exchange, freedom of expression, and free use of the Internet. Please remember this as you watch the news, read posts on Twitter, comment on Youtube or Facebook, or send email to a friend or loved one : Anonymous is making every effort to defend free speech and free information on the Internet.

We ask for the attention of the world as the events that are unfolding are fundamentally influencing the course of history. Anonymous’ campaign will defend against any individual, organization, corporation, and/or government entity that seeks to hinder the free flow of information on the Internet and beyond. Our methods may appear to be unjustly burdening our targets, but we argue that in this moment when the Freedom of Speech is under attack by the very institutions which are supposed to support it, drastic measures must be taken. During the Civil Rights Movement in the 1960s, access to many businesses was blocked as a peaceful protest against segregation. Today much business is conducted on the Internet. We are using the LOIC to conduct distributed denial of service attacks against businesses that have aided in the censorship of any person. Our attacks do no damage to the computer hardware. We merely take up bandwidth and system resources like the seats at the Woolworth’s lunch counter.

Please, do not despise us, as we are not the Anonymous that you may be familiar with. Anonymous’ past is not our present. May we remind you that Anonymous is a dynamic entity. Furthermore, anything attributed, credited, or tagged to Anonymous is not always based on the consensus of us as a whole. Even the document you read now was written by at least ten people simultaneously. Anonymous’ campaign does not intend to harm websites of the individual citizen, organization, or government, that supports the free flow of information. We are here for all of you ; to campaign for all of you. Where others have made this promise and failed, we make this promise and aim to keep it for everyone. Anonymous wishes to defend the free flow of information on the Internet and beyond ; We would like to ask that you as a citizen, organization, media organization, or government do the same. Any individual, organization, corporation,and/or government entity which supports Freedom of Speech and a free Internet is an ally of Anonymous.

Our method of choosing targets is simple :

We are against anyone who supports censorship, such as those who are responsible for the silencing of Wikileaks. We are against any entity that work towards the defilement of free speech and/or the free flow of information.

Our request of you is simple. We ask you to consider the value of your natural Freedoms.   We ask you to consider the value of free information for you and future generations. We ask you to consider the implications of information censorship, be it through the Internet or physical speech. We ask you to consider the future of your own human rights, as those who wish to take these rights from you now will not stop with this.

Signed,Anonymous

Unless otherwise noted, all work is licensed under CC Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported

sidcortes- http://www.wlcentral.org/ - http://wikileaks.ch/mirrors.html - http://twitter.com/wikileaks

P.-S.

* Anonymous comme mème présente de nombreux sites et de nombreuses vidéos sur Internet. Un site international commun depuis lequel on peut atteindre les forum : http://www.whyweprotest.net/fr/. - Anonymous (group) in en.wikipedia.org beaucoup mieux renseigné que l’article dans wikipédia francophone, qui paraît à la fois le résumer et en détourner certaines formulations. Voir Communauté Anonymous (communauté) — se nomment eux-mêmes Anonymes — dans fr.wikipedia.

Quelques articles : - Threat Level, Wired, (Décembre 2010) - 4chan based group ‘Anonymous’ targets PayPal to support WikiLeaks by Ryan Fleming, Digital Trend, (7 décembre 2010). - Anonymous, le masque et l’enclume, par Aurore Lehmann, Voir ça, Montréal (15 mai 2008) - The American Wikileaks Hacker,  Jacob Appelbaum fights repressive regimes around the world – including his own, article in Rolling Stone, Culture, December 1, 2010. (Remerciement à Patrice Riemens qui a signalé cet article sur la liste nettime-l). - Rop Gonggrijp’s opening speech at the 27th Chaos Computer Club Congress in Berlin, message from Geert lovink on nettime-l linking : My keynote at 27C3.

NOTES

[1] - Projet Chanology  » Le Projet Chanology est le nom donné à une série d’attaques informatiques contre l’Église de scientologie perpétrées par la communauté s’appelant Anonymous réalisée en fin du mois de janvier 2008, et aux manifestations mensuelles pacifiques du même groupe qui ont eu lieu par la suite. Anonymous est une communauté hétéroclite et sans hiérarchie apparente. L’apparition du Project Chanology révèle cependant que ses membres ne sont pas de simples marginaux, mais aussi pour partie des intellectuels attachés à la défense de la liberté de pensée. (…) » (fr.wikipedia)

Church0fScientology

« Message to Scientology » video. Original text to right of video as uploaded to YouTube :

Hello, Scientology. We are Anonymous.

Over the years, we have been watching you. Your campaigns of misinformation ; suppression of dissent ; your litigious nature, all of these things have caught our eye. With the leakage of your latest propaganda video into mainstream circulation, the extent of your malign influence over those who trust you, who call you leader, has been made clear to us. Anonymous has therefore decided that your organization should be destroyed. For the good of your followers, for the good of mankind—for the laughs—we shall expel you from the Internet and systematically dismantle the Church of Scientology in its present form. We acknowledge you as a serious opponent, and we are prepared for a long, long campaign. You will not prevail forever against the angry masses of the body politic. Your methods, hypocrisy, and the artlessness of your organization have sounded its death knell.

You cannot hide ; we are everywhere.

We cannot die ; we are forever. We’re getting bigger every day—and solely by the force of our ideas, malicious and hostile as they often are. If you want another name for your opponent, then call us Legion, for we are many.

Yet for all that we are not as monstrous as you are ; still our methods are a parallel to your own. Doubtless you will use the Anon’s actions as an example of the persecution you have so long warned your followers would come ; this is acceptable. In fact, it is encouraged. We are your SPs.

Gradually as we merge our pulse with that of your « Church », the suppression of your followers will become increasingly difficult to maintain. Believers will wake, and see that salvation has no price. They will know that the stress, the frustration that they feel is not something that may be blamed upon Anonymous. No—they will see that it stems from a source far closer to each. Yes, we are SPs. But the sum of suppression we could ever muster is eclipsed by that of the RTC.

Knowledge is free.

We are Anonymous.

We are Legion.

We do not forgive.

We do not forget.

Expect us. Date

21 janvier 2008

[2], [3] - « Déni plausible », Stéganographie (fr/wikipedia)

[4] - LOIC (Low Orbit Ion Cannon)

[5] - Attaques de déni de service (fr.wikipedia).

[6] - Woolworths est une chaine américaine de magasins alimentaires et de restauration rapide biologiques, vendant des produits frais, à la fois pour les végétariens et les végétariens macrobiotiques, et pour les mangeurs de viande, de poissons, de fruits de mer.


Lien corrélatif :

http://cryptome.org/ (veille et recension de documents et de liens déclassifiés ou publics sur le renseignement, la sécurité, la défense, et la stratégie — économie, — depuis la dernière guerre mondiale jusqu’à l’actualité ouvrable, où WikiLeaks et Assange, entre autres, sont largement indexés) — à ne pas prendre pour un site activiste — même si — mais de renseignement et par conséquent à utiliser comme un site intransitif (sinon la visite des liens).


Liens internes

- [WikiLeaks 1/3] WikiLeaks et l’Anarchie numérique, Patrick Lichty - [WikiLeaks 2/3] 12 Thèses sur WikiLeaks Geert Lovink, Patrice Riemens

- [Assange 1/3] La route de Hanoï Julian Assange - [Assange 2/3] Conspirations d’État et terroristes, Conspirations 1. Julian Assange - [Assange 3/3] La conspiration comme gouvernance, Conspiration 2. (en cours de rédaction) Julian Assange


L’index des miroirs de WikiLeaks dans le site hébergé sur le serveur du journal Libération, et le site miroir traduit en français sur le serveur de Reporters sans frontières.


Documents joints

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mars 13, 2012 dans SOCIETE

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :