RSS

La Chine vote contre un prétexte pour la guerre par Qu Xing*

12 Mar
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre par Qu Xing*
En février, la Chine a voté par deux fois contre un projet de résolution de l’ONU condamnant fermement la répression cruelle de l’insurrection intérieure en Syrie par le président syrien Bachar al-Assad, et appelant à sa démission.
Cette double décision est un jugement global qui tient compte des principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies, des lignes directrices de base des relations internationales contemporaines, des intérêts nationaux de la Chine et des relations bilatérales entre la Chine et les pays concernés.
En fait, la Chine reconnait les efforts de paix de la Ligue Arabe ; mais la raison pour laquelle la Chine a voté contre le projet de résolution est liée à certaines de ses caractéristiques : elles donneraient aux pays occidentaux une base pour lancer une guerre en Syrie dans le futur.
Par exemple, le projet de résolution avait décidé de résoudre le problème en fonction du calendrier de la Ligue arabe, et se réservait le droit de prendre des mesures supplémentaires si le projet ne pouvait aboutir. Mais cela cachait en fait un acquiescement pour une interprétation libre qui ne risquerait rien moins que d’enclencher le cycle des dominos vicieux de l’intervention armée étrangère dans le conflit syrien.
La Libye est un bon exemple à cet égard : les résolutions du Conseil de sécurité ont été dépassées et l’autorisation du Conseil de sécurité a été abusée.
Pendant la guerre en Libye, qui a duré six mois, au moins 25 000 civils ont perdu la vie, et personne ne peut dire le nombre exact des personnes blessées. Si le modèle libyen était appliqué au cas de la Syrie, une catastrophe similaire ne manquerait pas de se produire, et les blessures de guerre seraient difficiles à guérir.
En outre, évincer la direction d’un parti au pouvoir dans un pays souverain par le biais d’un projet de résolution de l’ONU est un acte qui va bien au-delà du rôle d’organe de l’ONU, et est désynchronisé par rapport à la Charte des Nations Unies.
La souveraineté, l’indépendance et la non-ingérence dans les affaires intérieures sont un fondement juridique grâce auquel les pays petits et moyens peuvent survivre dans les relations internationales contemporaines. L’ignorer aurait pour conséquence que le monde plongerait dans la tourmente, les effusions de sang et les conflits sans fin.
La motivation des pays occidentaux à l’égard de la Syrie est très claire. La Syrie a toujours été en désaccord avec l’Occident, et c’est un allié important de l’Iran dans la région du Moyen-Orient. Faire tomber un pouvoir anti-occidental en Syrie permettrait d’accroître l’influence locale de l’Occident sur la région et de construire les fondations d’une solution occidentale au problème iranien.
Sans la Syrie, l’Iran n’aurait en effet pas autre allié régional, et sa liberté d’action serait fortement limitée. Et après la résolution du dilemme iranien, il n’y aurait plus de rival ou d’ennemi au Moyen-Orient pour les puissances occidentales.
Pour cela, l’Occident s’efforce d’élaborer un mécanisme de compétition régionale multi-parties afin de « choisir » la solution la plus avantageuse, conforme à ses intérêts nationaux.
Un dicton dit : « Il n’y a pas d’ami éternel, seulement des intérêts permanents ». Dans notre époque actuelle, cette phrase peut se lire ainsi aujourd’hui : « Il n’y a pas d’ennemis permanents, seulement des intérêts permanents ».
Dans des situations différentes, les pays occidentaux choisissent des parties différentes ou même soutiennent ces parties dans leur quête pour le pouvoir, ce qui, en substance dérive de la « géostratégie » ou de la « stratégie guidée par l’énergie » de l’Occident.
* L’auteur, Qu Xing, est Président de l’Institut Chinois d’Etudes Internationales.
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mars 12, 2012 dans Asie, GUERRE et PAIX

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :