RSS

A ragôts… A Paris… Respect pour Gabo à Mexico…

26 oct

Comme j’apprécie cette petite annonce sans prétention et respectueuse concernant Gabo, Gabriel Garcia Marquez. Sa ville d’adoption Mexico fête l’anniversaire de son arrivée dans cette extraordinaire cité, fascinante, dangereuse, un chaudron… Depuis quelques années sa famille et ses amis ont annoncé que Gabo était atteint de démence et nul ne s’est permis d’épiloguer sur ce fait..

Il en est tout autrement en France, dans ce pays jadis spirituel et impertinent, révolutionnaire parfois,.   Celui qui n’a jamais rien sû être d’autre que le commentateur  du grand auteur tient parfois à nous faire savoir qu’il aurait pu  être également sa veuve et il nous écrit la fin d’Héliogabale, mais sans la souffrance d’Artaud… tout au plus quelques vertiges comme Georges Porto-Riche. Nous sommes dans une époque à laquelle l’Histoire fait défaut… et avec la conscience que tout n’est pas représentable . Notre espèce est en quête de dignité, ne pas montrer, montrer tel est le jeu de l’art, du mentir-vrai … Tout est dans mon oeuvre et commencez par me lire dit l’auteur.

Voici bien longtemps que je ne lis plus de roman d’aujourd’hui, ni de commentaires sur la littérature française cela sent le renferméà force de ne rien craindre d’étaler de soi-même, comme ce vieux soldat qui adorait tirer sur lui les couvertures pour respirer les humeurs de son corps, la fleur humaine disait Goethe. Mais passons, nous en sommes à vider les pots de chambre de l’Alzheimer… et à  proposer le chapitre censuré à qui veut le lire pour être bien sûr que cette prose là fera de la publicité à l’ouvrage.  Autrement, il n’aurait, la crise aidant, pu espérer que peu de lecteurs… Tous ceux qui voudront de ce ragout là n’auront qu’à le réclamer au cuisinier, Bougnoux.On sert à tout heure… aucune tenue n’est exigée…

Alors gabo mon ami, félicitons-nous que tu ne sois pas venu à Paris et qu’au mexique on sache respecter la démence précoce de ses hôtes…

Il y a  de cela un demi-siècle, un obscur écrivain colombien  a déménagé dans ce chaudron grouillant de culture et d’humanité appelée Mexico City. Il venait de publier un roman qui avait connu un succès modeste chez lui et il en entamait un autre qu’il considérait comme assez bon, un ensemble épique historique dans une petite ville fictive d’une la région où l’on cultivait les bananes en  Colombie.

Le roman – encore -  inachevé a été appelé "Cent Ans de Solitude" et l’écrivain en question était le futur lauréat du prix Nobel Gabriel Garcia Marquez. "Gabo", comme on le surnomme affectueusement,  considère toujours Mexico City son chez lui. Et maintenant, sa ville natale d’adoption célèbre le 50ème anniversaire de son arrivée  en ce lieu.

Le gouvernement de Mexico City a placardé 40,000 affiches à travers la ville en l’honneur du romancier pour célébrer le   12ème Festival de International du Livre d’Internantional sur  le Zocalo, la grande place centrale  de la ville. La foire du salon du livre se poursuit  jusqu’à dimanche.

Les affiches sont composées de 10 photographies historiques différentes de l’auteur, avec des citations de son oeuvre, selon le journal de Mexico City  lA Vanguardia (le lien en espagnol).

"L’auteur écrit ses livres pour S’expliquer à lui même des choses qui n’ont aucune explication," lit-on sur l’une. "Le coeur élimine les mauvais souvenirs et amplifie les bons et les remerciements, grâce à cet artifice nous pouvons supporter le passé," lit-on sur une autre.

Garcia Marquez a 85 ans et il a une santé fragile et est à un stade  de démence précoce. .

" Mais c’est de l’homme qu’il s’agit, dans sa présence humaine; et d’un agrandissement de l’oeil aux plus hautes mers intérieures…"

About these ads
 
2 Commentaires

Publié par le octobre 26, 2012 dans litterature, mon journal

 

2 réponses à “A ragôts… A Paris… Respect pour Gabo à Mexico…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 278 followers

%d bloggers like this: